19 Janvier 2016 : Anniversaire de la Sécu (voir calendrier)

PostHeaderIcon Union Locale CGT LA SEYNE

Loi Macron, travail du Dimanche, bas salaires, contrats précaires... la liste est longue des problèmes qui se posent aux salariés du commerce, que ce soit dans les grandes surfaces, les supérettes, ou les "commerces de proximité".

C’est pour essayer de trouver, ensemble, des réponses à ces multiples questions que l’Union Locale CGT de La Seyne a réuni ce Jeudi une partie des adhérents CGT du Commerce.

Le but ? Créer un « collectif commerce », rassemblant les syndiqués organisés des grandes surfaces, mais aussi les syndiqués dits « isolés » des commerces de proximité. L’objectif est de permettre à ces salariés de se réunir, communiquer, échanger entre eux et avec l’Union Locale. Bref, s’organiser pour agir.

La loi Macron, c'est, entre autres, l'ouverture des magasins le Dimanche, toute la journée, avec des contreparties salariales et sociales qui ont l'air importantes. Comme quoi, s'il n'ya pas d'argent pour augmenter les salaires bizarrement, il y en a pour ouvrir le Dimanche.

Pourquoi donc?

En quoi l'ouverture des magasins le Dimanche ferait elle augmenter le chiffre d’affaires?

Grâce aux touristes? Qui ne viendraient donc en France que pour faire des achats, et uniquement le Dimanche ?

Grâce aux clients « indigènes », qui miraculeusement aurait plus d’argent à dépenser le Dimanche ?

Les syndiqués CGT pensent plutôt qu’une fois acquis  l’ouverture de ces grands magasins dans les zones dites « hautement touristiques », le reste suivra.

Zones touristiques ou pas, volontariat ou pas, et aussi …commerce ou pas !

On voit effet fleurir des pubs vantant le fait que dans telle ou telle banque, un conseiller, en chair et en os, vous répond jusqu’à 22 heures. Qui a besoin d’un conseiller bancaire à cette heure ci ?

Le collectif « Commerce et services »Seynois, nouvellement créé a donc réuni les adhérents d’Auchan, de Carrefour, de Leclerc pour mettre sur pied une série de rencontres, régulières, ou seront invités tous les adhérents du Commerce, pour échanger, débattre, informer et agir ensemble. Parce qu’ensemble, on est plus forts !

Une première action, d’ailleurs, est déjà prévue, avec les camarades élus de la Fédération CGT du Commerce, qui seront dans le var les 3 et 4 février.

Le 3 février, il y aura une distribution de tracts dans la galerie marchande d’Auchan.

La prochaine réunion du collectif seynois est prévue pour le 24 Février.

Mis à jour ( Lundi, 25 Janvier 2016 11:14 )

 

 
Il aura fallu 6 années de détermination, de ténacité et d'opiniâtreté pour gagner cette bataille !

L'entreprise "Groupe Pizzorno Environnement" vient de voir son recours en cassation rejeté par la Cour.

Pizzorno est DEFINITIVEMENT condamné pour discrimination syndicale.

"Pizzorno le Roi des Ordures" titrait il n'y a pas si longtemps un journal à grand tirage. Le qualificatif était-il usurpé ?

Nous reviendrons plus en détail sur les contours et les conséquences de l'affaire dans les prochains jours, mais ne boudons pas notre plaisir et soyons fiers d'avoir réussi à faire reconnaître l'évidence par la justice : Non, il n'est pas normal de voir un employeur engager 5 procédures disciplinaires en 18 mois contre un salarié nouvellement élu CGT.

Les grands voyous peuvent être condamnés. Leur puissance politique, économique et financière ne fait que retarder l'échéance.

Mouloud Djafar, notre délégué syndical central, est réhabilité car les faits qui lui étaient reprochés n'étaient que montages honteux pour le discréditer, lui nuire, le détruire et le sortir de l'entreprise et avec lui l'organisation syndicale CGT dont le préjudice subi est également reconnu.

Cette victoire n'est pas totale car pour qu'elle le soit, il faudrait que Pizzorno ne puisse plus nuire aux salariés et à leurs représentants.

Mais il s'agit là d'un uppercut sévère, nous allons maintenant envoyer le direct du droit !

Le combat va se poursuivre.

Une pensée particulière pour notre Camarade Mouloud qui n'a jamais tremblé, n'a jamais été déstabilisé,

Une pensée pour tous les autres, et ils sont nombreux, qui ont subi la politique sociale du groupe Pizzorno et se sont faits virés comme des chiens,

Une pensée pour ceux qui la subissent encore au quotidien "parce qu'il faut bien nourrir la famille". Nous les invitons à prendre confiance à travers ce jugement et poursuivre le combat avec la CGT,

et enfin une pensée pour tous ceux qui ont des responsabilités dans la prospérité du groupe Pizzorno et qui ont stigmatisé le combat de la CGT.

Bonne soirée à nous tous et Bonne Année !

Mis à jour ( Jeudi, 07 Janvier 2016 18:20 )

 

Victoire

pour tous ceux qui osent

défendre leurs droits

Depuis Mars 2015, Michaël DE GAETANO, élu du personnel au comité d’établissement, est la cible d’accusa-tions infondées et mensongères de la part de la direction des CNIM. Celle-ci vient de tenter de le licencier.
La CGT et ses représentants gênent aux CNIM. Ils s’opposent souvent à la direction en dénonçant ses agisse-ments, les pressions qui s’exercent sur les salariés, la politique salariale, les mauvaises conditions de travail. Ils tentent, avec les moyens qui sont les leurs, de porter les revendications des salariés.
Cela les amène, bien souvent seuls, à s’opposer à la politique de l’entreprise.

Récemment, la CGT s’est engagée auprès des salariés de l’entreprise pour

Lire la suite...

 

Mis à jour ( Mercredi, 23 Novembre 2011 10:09 )

 
Calendrier
<< Févr. 2016 >>
LMMJVSD
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29
Rechercher