Lundi 8 Juin : Comité Générale de L'Union Locale,

PostHeaderIcon Union Locale CGT LA SEYNE

Petit rappel : l'entreprise CNIM a bénéficié au titre du CICE (Crédit d'Impôt pour la compétitivité et ....l'emploi !) , de 776.000 euro d'argent public. En contrepartie, 10 % des emplois y sont menacés, sous le prétextes les plus divers

Dans le cas de Michael De GAETANO, rappel des faits et des articles du code du Travail (qui existe encore, ça peut servir)

Aujourd’hui Mr DE GAETANO Michael se trouve convoqué devant le Comité d’Entreprise pour que ce dernier donne son avis sur l’autorisation de licenciement voulu par la Direction.

Les prétextes invoqués sont le résultat d’un acharnement qui a pris effet après la négociation du protocole électoral où la CGT n’a fait que défendre la réglementation et ne voulait pas négocier les yeux fermés le protocole imposé par le Direction.

Suite à ça les sanctions contre les militants CGT n’ont cessés de tomber et à ce jour des actions au prud’homme pour des licenciements illégaux ont été engagées et ces pressions ne datent pas d’aujourd’hui puisque d’anciens représentants CGT ont été poussés à la démission, à signer des ruptures conventionnelles où tout simplement à un licenciement.

Pour Mr DE GAETANO Michael aujourd’hui on lui reproche un manque de loyauté envers l’entreprise alors qu’il n’a fait qu’exercer son mandat de Délégué du Personnel.

Loyauté à laquelle la Direction de l’entreprise se conforme en totalité puisque

Mis à jour ( Jeudi, 16 Juillet 2015 16:11 )

Lire la suite...

 
Notre camarade des CNIM et membre de la CE de l'UL, Michaël De Gaetano est convoqué demain jeudi 16 juillet 2015 à un CE exceptionnel à 10 h 30 dans le cadre de la procédure
pour son licenciement (salarié protégé).
Michaël a osé défendre un salarié et témoigner. Pour la direction il a manqué de loyauté envers l'entreprise.

Une sanction inadmissible !

Nous appelons à venir soutenir Michaël dans cette épreuve à 10 h 00 à
l'entrée de la zone portuaire de Brégaillon.

Comptant sur vous ! Nous sommes en pleine période d'estivale et l.effort de chacun pour être présent est encore plus nécessaire. 

 

Conférence de presse du collectif des usagers seynois de l'eau (15 06 2015)

Ce collectif a été créé par le Groupe de réflexions et de propositions de retraités municipaux. Il s'est élargi à d'autres Partenaires :

  • Le groupe humanisme et progrès,
  • L'amicale du Messidor,
  • Des organisations syndicales dont : Indecosa CGT, Union Locale CGT, Union Syndicale Locale des Retraités CGT, la CGT des territoriaux actifs et retraités, La FSU,
  • Ainsi que de nombreux Citoyens.

Nous espérons que d'autres organisations nous rejoindront.

L'eau est un bien vital, fondamental, social et un patrimoine commun à tous les êtres humains.

Cette ressource unique ne peut-être remplacée par aucune autre. Elle est aussi

Mis à jour ( Mercredi, 17 Juin 2015 16:00 )

Lire la suite...

 

Elections professionnelles à la Maison de Retraite

ORPEA L'ATRIUM ( La Seyne)

Election des Délégués du Personnel

du 28 mai 2015

 

Collège Gradés et Techniciens Titulaires
Inscrits 7
Votants 6
Exprimés 6
CGT 6 1 Elue
Collège Gradés et Techniciens Suppléants
Inscrits 7
Votants 6
CGT 6 1 Elue
Collège Salariés Titulaires
Inscrits 38
Votants 30
Nuls/blancs 10
Exprimés 20
CGT 20 1 Elue
Collège Salariés Suppléants
Inscrits 38
Votants 30
Nuls et Blancs 5
Exprimés 25
CGT 25 1 Elue

Mis à jour ( Jeudi, 04 Juin 2015 06:52 )

 

Un article du journal "La Marseillaise"  (Cliquez sur l'image pour accéder à l'article)

La Seyne : à la CNIM, « les licenciements pour motifs "bidons" doivent cesser ! »

 

 

Dernière minute :


Suite à l’avenant du 25 mars 2015 applicable le 1er avril 2015 signé sous la pression de la CGT, les recalculés qui sont dans les critères suivants pourront bénéficier du droit d’option :
Différentiel d’au moins 30 % entre droit nouveau et reliquat
Ou reliquat de moins de 20 euros par jour
Exemple : indemnité journalière « droit nouveau » de 50 euros, et reliquat journalier de 34 euros : L'allocataire aura le droit d'option Pour faire valoir ce droit, envoyer un courrier au Pôle emploi en lettre recommandée avec avis de réception, et garder une copie du courrier avec l’avis de réception.

Totalité de l''article :

http://cgtchomeursrebelles56.blogspot.fr/2014/11/droits-rechargeables-lancement-de-la.html


Mais

Droits rechargeables pour les privés
d'emploi : quand le MEDEF mène la danse,
La convention UNEDIC se transforme en arnaque !

Pour les chômeurs : la double peine !

Le Pacte de Responsabilité, le Crédit d'Impôts Compétitivité Emploi sont les outils du MEDEF mis en œuvre par le Gouvernement.

L'application de ces mesures irresponsables conduit à la destruction de l'Etat social et ce qui le compose : la protection sociale, le droit social associé aux politiques de l'emploi, les politiques économiques et les Services Publics.

L'austérité n'engendre que des inégalités. Elle est soutenue par le MEDEF accusant le travail d'être un coût et non une richesse. Le capital se pare dès lors de toutes les vertus...

C'est sous les directives du MEDEF que la convention UNEDIC s'est négociée. Pour faire passer la pilule une invention : les droits rechargeables !

En fait, l'innovation annoncée, visant à favoriser la signature d'organisations syndicales complaisantes (CGT et CFE-CGC non signataires) s'est transformée rapidement en arnaque.

Les droits rechargeables c'est quoi ?

Selon pôle Emploi : C'est retravailler pour être mieux indemnisé !

Mis à jour ( Dimanche, 05 Avril 2015 07:31 )

Lire la suite...

 

CNIM

Perçoit 776 000 €

(CICE argent public)

Multiplie les licenciements !


10 % des emplois menacés !


Les informations qui filtrent indiquant un sureffectif de 87 salariés sont confir-mées par les faits. La baisse brutale du plan charge conduit la direction à suppri-mer sournoisement des emplois.

Nous recensons déjà 13 procédures de licenciement depuis le mois de septembre.
Les motifs invoqués ne sont pas des motifs économiques. Les licenciements sont « prononcés » pour des fautes imaginaires. Cela ne coûte rien à l’entreprise et prive le salarié de ses droits.

Dans la plupart des cas, les salariés saisissent immédiatement les prud’hommes pour licenciements abusifs… mais le mal est fait.

Ce vendredi, 3 collaborateurs sont convoqués. Ne laissons pas faire !

Nous appelons les salariés à se mobiliser dès maintenant. N’attendons pas que la situation se généralise.

Stoppons les licenciements

Rassemblement

vendredi 16 janvier 2015 à 12 H. 00

(Hall du bâtiment administratif de BREGAILLON)

La CGT demandera l’arrêt des procédures en cours, l’arrêt des licenciements,

une réunion d’urgence sur la situation réelle de l’entreprise.

La Seyne sur Mer, mardi 13 janvier 2015

 

<< Début < Préc 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 de 2

Calendrier
<< Juil. 2015 >>
LMMJVSD
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031
Rechercher